Mes p’tits gestes écolos

Mon objectif de la rentrée va être d’adopter (ou plutôt de continuer mes efforts) des gestes écolos faciles à mettre en place au quotidien et permettant de vivre dans un environnement moins toxique.

Aujourd’hui, j’ai déjà quelques petites astuces à partager avec vous qui ne demandent pas beaucoup d’efforts qui me permettent d’alléger le poids de ma poubelle et de moins gaspiller.

Même si beaucoup de sceptiques diront que ce ne sont pas ces petits efforts qui vont “sauver la planète” quand les grands pays industriels ne font pas suffisamment d’efforts en termes d’environnement, je me sens mieux de savoir que je fais ce qui peut être fait à l’échelle d’un citoyen.

Dans le frigo / au supermarché

1 # Les dates de péremption

A chaque fois que je fais des courses et notamment des courses avec des produits frais, je note les dates de péremption (de la plus proche à la plus éloignée) des aliments sur une petite ardoise magnétique que j’ai posé sur mon frigo. En un seul coup d’oeil je peux donc visualiser les aliments à consommer en priorité et moins gaspiller. Par la même occasion, cela évite parfois les prises de tête pour savoir quoi manger.

2 # Le suremballage

Autant que possible, j’évite d’acheter des aliments suremballés (portions individuelles, aliments micro-ondables, etc…). Je me suis procuré des petits sacs en tissu en magasin bio pour tout ce que j’achète en vrac (céréales, baies, fruits et légumes). Cela me permet d’alléger un petit peu ma poubelle. Ces sacs sont lavables et très pratiques car ils se ferment à l’aide d’un lien coulissant. Je recommande leur utilisation !

3 # Le fait maison

Bien que n’ayant pas énoormément de temps le soir quand je rentre du boulot, j’essaie toujours de privilégier des plats faits-maison que ce soit pour nous deux le soir, pour mes lunch-box ou encore quand nous sommes invités chez des amis. En plus de faire ça pour notre santé, j’évite d’alimenter la demande pour tous ces produits qui sont dévastateurs pour notre organisme.

4 # Pas d’eau en bouteille

Depuis que je suis petite, c’est une habitude que j’ai toujours eu.. Pour moi, boire de l’eau du robinet est un geste simplissime qui en plus d’être meilleur pour la planète, permet aussi de réduire son budget courses.

Dans la salle de bain

1 # Le gant et les cotons démaquillants lavables

Cela fait quelques mois que j’ai adopté les cotons et un gant démaquillant lavables pour ma routine beauté. Les cotons s’achètent en magasin bio style Biocoop et le gant quant à lui je l’ai pris chez Sephora. Les cotons s’utilisent soit avec une eau micellaire ou votre démaquillant habituel. Le gant Make Up Eraser s’utilise juste avec de l’eau (je l’utilise sous la douche la plupart du temps). Le tout va ensuite en machine avec le reste du linge.

2 # La cup menstruelle

J’ai mis un peu de temps à m’y mettre mais à force que mes amies m’en parlent, j’ai vraiment eu la curiosité et l’envie de sauter le pas et d’acheter une cup menstruelle. Je peux comprendre les réticences de certaines, se dire que l’on va toucher du sang mais en vrai, ce n’est pas plus répugnant que lorsque l’on utilise des tampons. Je trouve d’autant plus l’utilisation de la cup lorsque l’on est déjà habituée à utiliser des tampons.
Si cela vous intéresse, je pourrais revenir plus en détail sur le sujet (avis, idées reçues…).

3 # Je finis TOUS mes produits

Pendant plusieurs années, j’ai été abonnée aux box beauté notamment My Little Box et Birchbox. Bien que cela me manque parfois, je ne regrette pas l’abondance de produits de beauté que je pouvais avoir dans ma salle de bain. Depuis quelques mois, j’ai donc entrepris de finir tout ce que j’ai en stock avant d’en acheter de nouveau (y compris les échantillons que l’on me donne). En plus de passer à côté de quelques achats impulsifs, je gagne de la place et je gaspille moins.

4 # Penser aux recharges !

Dès que possible, j’essaie d’acheter en priorité des éco-recharges notamment pour des produits comme le pouss’mouss, les cotons-tiges, la lessive ou encore l’assouplissant. C’est doublement bénéfique encore une fois, pour l’environnement et pour le budget !

Dans mon dressing

1 # Je vends ce qui est en bon état

J’adore la mode, j’adore et j’achète beaucoup (trop) de fringues mais un jour ou l’autre je suis lassée. Depuis quelques années maintenant, je profite du fait que mes vêtements ne soient pas trop abimés pour leur offrir une seconde vie en les vendant sur les sites de vide-dressing. J’avais d’ailleurs déjà consacré un article à ce sujet sur le blog.

Cela me permet de moins accumuler mais aussi d’avoir un petit budget pour renouveler plus souvent ma garde robe.

2 # Je recycle le reste

Tous les vêtements qui ne sont pas vraiment revendables (troués, étirés, tâchés), je les apporte dans les bornes de recyclage de ma ville. Après tri, ces vêtements sont, selon leur état, soit envoyés dans des friperies pour être revendus où sont broyés puis réutilisés dans l’industrie.

3 # Réutiliser les boîtes, cartons pour organiser mes tiroirs

Comme je vous l’ai dit plus haut, pendant des années, j’ai été abonnée aux box beauté My Little Box et Birchbox, seulement au fil du temps une question s’est posé. Que faire des boites ? Réponse simple des compartiments pour organiser vos tiroirs ou placards. Cela s’adapte parfaitement à cette utilisation. Personnellement, je les ai utilisé pour ranger mes tiroirs de sous-vêtements, cela s’y prette à la perfection !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s