10 jeux vidéos qui ont bercé mon enfance

Il y a quelques semaines, mon chéri m’a installé le jeu Two Point Hospital sur mon ordinateur afin de passer quelques soirées geek ensemble. Ce jeu de construction et de gestion d’un ou de plusieurs hôpitaux est en réalité un remake du mythique jeu Theme Hospital des années 90. J’ai eu tout de suite envie d’écrire cet article sur les 10 jeux qui ont bercé mon enfance de geek et je suis certaine que tous les geek des 90’s vont se reconnaître. Vous le verrez, mes goûts en jeux étaient très éclectiques et surtout très inspirés de ceux de mon grand frère (je lui piquais juste une sauvegarde).

  1. Les Sims (toutes éditions confondues)

Globalement, si je ne devais garder qu’un seul jeu vidéo pour toute ma vie, ça serait, sans aucune hésitation, les Sims. C’est le jeu qui m’a fait aimer l’univers vidéoludique, devant lequel j’ai passé des vacances entières à voir s’enchaîner des générations de sims (ou pas d’ailleurs, dans les Sims 1, les sims ne vieillissent pas !).
J’ai joué à toutes les éditions et quasi toutes les extensions. Mes éditions préférées restent tout de même les Sims 2 qui était juste parfaite et les Sims 4, l’édition actuellement en cours qui sont, à mon avis, les plus abouties graphiquement mais aussi dans les fonctionnalités et les possibilités de carrière/personnalité/aspiration.
Mon amour des sims ne s’est pas arrêté au jeu PC, lorsque les Sims ont été adaptés sur Mac, j’étais là, les Sims Social sur Facebook, j’étais là aussi, il y a seulement les Sims Mobile sur lequel je n’ai pas réussi à accrocher.
Bref, j’ai 27 ans et je joue encore aux sims. Oui oui !

 

  1. Theme Hospital

Theme Hospital est un jeu de gestion d’un hôpital avec des patients avec des maladies, pour le moins, originales. C’est un jeu plein d’humour mais qui nécessite tout de même de bien savoir gérer un budget et parfois même des catastrophes (tremblements de terre, épidémies…). J’ai adoré y jouer enfant et encore plus apprécié jouer à son remake, Two Point Hospital, sorti cette année. Une vrai madeleine de Proust !

 

  1. Curse of Monkey Island

The Curse of Monkey Island est un jeu d’aventure qui permettait de suivre le périple de Guybrush Threepwood d’île en île pour retrouver sa bien aimée. Le principe était de résoudre des énigmes diverses pour arriver à retrouver Elaine, la fiancée de Guybrush transformée en statue d’or par une malédiction.

 

  1. GTA III + GTA Vice City + GTA San Andreas

Comme toute bonne geek, j’ai bien sûr grandie avec la saga GTA. Ceux sur lesquels j’ai passé le plus de temps restent GTA III et l’ambiance mafieuse de Liberty City, GTA Vice City et son remake de Scarface et GTA San Andreas au coeur de la guerre des gangs. Au delà d’une histoire principale ponctuée de missions, j’ai adoré aussi me balader et explorer la map à la recherche d’armes, objets cachés, tags à recouvrir, etc.. Ce sont des jeux qui offrent une trame mais aussi une grande liberté permettant à chaque joueur de s’approprier le jeu.

 

  1. Heroes Might and Magic

Mon grand frère a toujours aimé les jeux de stratégie, moi, disons que si je voulais jouer avec lui, il fallait bien que j’aime ! Mais par chance, les jeux qu’il choisissait, dans l’ensemble, je les aimais bien. C’est le cas de la saga Heroes Might and Magic qui est un jeu de rôle où le but du jeu est de construire un château et de le faire évoluer pour se forger une armée et combattre les autres joueurs (IA ou joueur réel). Il y avait également la possibilité de faire évoluer les compétences en magie du/des personnages pour rendre son armée encore plus invincible à l’aide de sorts redoutables !

 

  1. Archlord

Pendant que la mode était à WOW, mon frère avait choisi de jouer au MMORPG Archlord. Vous connaissez la suite ? Ben forcément, j’ai joué aussi ! C’est par ce jeu que j’ai découvert le monde du jeu en ligne avec serveurs vocaux, le vrai stéréotype du geek. Au delà du jeu dans lequel il fallait réaliser des quêtes et améliorer les compétences de son personnage, il y avait un aspect “social” que je n’avais jusqu’alors jamais expérimenté : faire partie d’une guilde, faire des raids et toute l’organisation qui va avec. J’ai beaucoup joué à ce jeu pendant mes années de lycées notamment pour m’enfermer dans un monde éloigné d’une réalité pas toujours rose où je subissais des moqueries sur mon physique et où ma confiance en moi approchait le niveau zéro. Dans le jeu vidéo, je trouvais une distraction et du réconfort, les gens me trouvaient cool et surtout je pouvais jouer/discuter avec personnes qui me ressemblaient (souvent très timides, en mal de confiance en soi, rejetés ou moqués) et cela me faisait sentir bien. Je garde de très bons souvenirs de cette période et aussi quelques contacts avec d’anciens joueurs encore aujourd’hui.

 

  1. Le bus magique

Dans un tout autre registre, je crois qu’il s’agit là du tout premier jeu vidéo auquel j’ai joué. Il me semble que le CDROM (rien que le mot ne me rajeunit pas) avait été offert avec le premier ordinateur que mes parents ont acheté. A l’époque, hors de question de jouer pendant des heures et des heures. Il fallait demander l’autorisation et avoir été sage. Ce premier jeu était surtout éducatif puisqu’il permettait d’apprendre tout un tas de choses sur le système solaire en s’amusant. C’est peut être de là que me vient ma fascination pour l’espace !

 

  1. Adi

Encore là, on voit que j’étais une petite fille qui aimait l’école. Adi était un jeu éducatif qui permettait, là encore, d’apprendre en s’amusant. Mes parents m’avaient acheté les CDROM pour que je puisse faire mes révisions (français, anglais, maths…) sur l’ordinateur plutôt que sur des cahiers de vacances. J’ai dû faire ça sur toute ma période de primaire et j’en garde un super souvenir.

 

  1. Titan Quest

Apprendre en s’amusant ne m’a jamais vraiment quitté. Plus tard, j’ai passé des heures et des heures sur le jeu Titan Quest, jeu de rôle permettant d’explorer les différentes civilisations antiques. De quête en quête, le personnage doit combattre les créatures des ténèbres inspirées de la mythologie. C’est un jeu que j’ai adoré notamment pour son ambiance autour de la mythologie. Le jeu a même été remasterisé récemment, j’ai pu y rejouer avec mes yeux d’adulte et j’ai tout autant aimé l’univers.

 

  1. Need for Speed Underground

Loin de moi l’idée d’aimer le tunning mais j’ai adoré jouer à ce jeu pourtant pas vraiment féminin. J’aimais surtout l’aspect compet’ et l’amélioration de sa voiture pour gagner les courses. Graphiquement je trouvais aussi le jeu très impressionnant pour l’époque, le réalisme des voitures et des décors et tout ça sur une bande son très rock. De quoi ravir l’ado que j’étais.

 

Publicités

2 réflexions sur “10 jeux vidéos qui ont bercé mon enfance

  1. linemourey dit :

    Hello ! Je n’ai jamais été une adepte des jeux vidéos mais bordel, les sims sont une institution !!! Qu’est ce que je me suis éclatée avec ce jeu, c’est dingue ! J’avais une super maison, mon métier était voleuse, j’avais tué mes parents, j’étais lesbienne, mon mari à couché avec un ET et a pondu un bébé vert, non vraiment, le meilleur jeu de tous les temps 😀

    A bientôt,
    Line la psychopathe de https://la-parenthese-psy.com/

    J'aime

    1. Miaousss dit :

      Hello ! Merci de ta visite sur mon blog !
      On est d’accord, les sims et les millions de possibilités, c’est juste une institution !!
      Le bébé ET, les loups garous, les hommes-plantes…. Ce jeu est génial !

      A bientôt !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s